Crash Test – Les fards à paupières compactés


Untitled-2

 

J’ai réalisé ce petit test pour trouver la meilleur combinaison d’ajout aux poudres pour compacter les fards à paupières.

 

 

 

Les différents critères

Solidité dans le godet : Car c’est bien chouette de compresser son fard mais si lors d’un week-end ou de vacances on ne peut pas le transporter sans qu’il se casse c’est quand même dommage..

Facilité de prélèvement : Au pinceau pour moi vu que je n’utilise que ça

Tenue sur la peau : Car au final la tenue c’est le point le plus important d’un fard. (de mon point de vue hein)

Facilité à travailler le fard : Est-ce qu’il s’applique et s’estompe facilement

 

 

La manière dont j’ai procédé

Pour réaliser ces fards je suis partie sur ma base en poudre libre que vous trouverez ici

J’ai donc mélangé dans un mortier :

40% de base
60% de mica
bleu profond d’AZ (j’ai pris celui-là car j’en ai 2 pots de 10 g et c’est le mica dont je me sers le moins)

 

Je suis partie sur 8g de préparation que j’ai ensuite divisé en part égales,
– 1g de mélange pour chaque test.

 

J’ai ensuite ajouté Caprylis, Beurre de karité, alcool à 70, dry touch…
Pour le test de solidité j’ai volontairement fait tomber à des hauteurs progressives la palette contenant le godet sur ma table en bois

 Untitled-3

Allez c’est parti pour les tests !!

 

1) Caprylis (2 gouttes) + alcool (3 gouttes)
– Poudre un peu trop au prélèvement
– L’application sur la peau et l’estompe sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte mais pas suffisante
– Mauvaise solidité dans le godet

 

 

 2) Dry Touch (2 gouttes) + alcool (3 gouttes) 
– Se casse au prélèvement
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte mais pas suffisante
– Aucune solidité dans le godet (lâché à 5cm de hauteur tout s’est explosé..)
3) Beurre de Karité (1 goutte) + Caprylis (2 gouttes) + Alcool (3 gouttes) 
– Un peu poudreux au prélèvement (un peu comme les fards boho)
– L’application et l’estompe sur la peau sont faciles
– Très bonne tenue sur la peau (ne file pas dans les plis de la paupière)
– Très bonne solidité dans le godet
– Couleur plus lumineuse, plus intense

 

 

4) Beurre de Karité (1 goutte)  Dry Touch (2 gouttes) + Alcool (3 gouttes) 
– Un peu trop poudreux au prélèvement (mais ne casse pas comme avec le test N2)
– L’application et l’estompe sur la peau sont faciles
– La tenue sur la peau est correcte
– Bonne solidité dans le godet
– Couleur plus lumineuse, plus intense

 

 

5) Caprylis (3 gouttes)
– Trop poudreux au prélèvement
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte mais pas suffisante
– Mauvaise solidité dans le godet

 

 

6) Dry Touch (3 gouttes)
– Se casse au prélèvement
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte mais pas suffisante
– Aucune solidité dans le godet

 

 

7) Alcool (3 gouttes)
– Se casse au prélèvement
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte (identique à un fard libre)
– Aucune solidité dans le godet
Au final c’est juste comme un fard libre, tant dans la manière de l’appliquer que pour la tenue sur la peau

 

 

8) Sans ajout (juste pour le trip)
Bon ben forcement si ça donne l’impression de le compresser ça se casse tout seul
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte
C’est juste un fard libre hein 😉
Bon perso j’aime bien les fards libres mais la manière de les travailler est différente d’un fard compact et la tenue est forcément moins bonne vu qu’il n’y a pas de corps gras.

 

Conclusion 

  • Le combo gagnant est donc :
    Test 3) Beurre de Karité (1 goutte) + Caprylis (2 gouttes) + Alcool (3 gouttes)

 

Au final ça revient à :
5% de karité
– 5% de Caprylis

– 12% alcool (on peut en mettre un peu moins ou un peu plus sachant qu’il s’évapore de toute façon, mais il aide bien pour compresser la poudre)

 

Prochainement je ferai un test pour remplacer le Caprylis par du Dicaprylyl carbonate voir ce que ça donne (mais va falloir que j’en commande)
Et même moitié Caprylis moitié Dicaprylyl carbonate histoire de tester tout ça 😉

 


 Voili voilou !
J’espère que ce test vous permettra d’y voir plus clair
et vous aidera pour la fabrication de vos fards compressés !

 

En attendant j’ai trouvé ça super intéressant à faire !!
Même si quand j’ai nettoyé ma table après,
j’me suis demandé si je n’avais pas assassiné un schtroumf au passage.. ^^

Publicités

19 réflexions sur “Crash Test – Les fards à paupières compactés

  1. wahou, je ne me souvenais pas si j’avais laissé un commentaire sur cet article, je l’avais pourtant bien lu dès sa publication. 1 semaine de vacances, j’ai replongé le nez dans les cosmétos, et j’avais mis cet article de côté en vue des fêtes de fin d’année, petits cadeaux en prévision ! avec ton idée de palette faite maison, ça me donne plein d’idées ! merci pour ce crash test, très utile !

    J'aime

  2. Pingback: Ma première palette de fards à paupières | Cosmétique Aromatique

  3. Évidemment, comme c’est le crash test de mes rêves, j’ai rapidement mis en pratique dans la foulée avec 3 teintes de TKB. J’ai réalisé ces fards pour ma sœurette qui porte des maquillages très sophistiqués. Le résultat sur ses yeux est PARFAIT (tenue, estompe, brillance…). Par contre, elle trouve que les fards s’émiettent un peu dans le godet. Je me demande donc : – est-ce qu’il faut qu’elle se calme et se maquille plus doucement ? – est-ce que la nature des micas peut faire varier le résultat ? -est-ce qu’il y a un tour de main particulier pour garantir l’adhérence ?
    Merci d’avance, en espérant que vous ayez le temps d’y réfléchir et de répondre.

    J'aime

    • Oui ça peu en effet venir des mica le fait qu’ils s’effritent un peu, tu peu aussi dans ce cas ajouté une goutte de caprylis en plus.
      Apres ça peu dépendre aussi de si elle prélève le fard avec un applicateur mousse ou avec un pinceau
      (désolé de ma réponse plus que tardive.. le blog a été un peu abandonné ces derniers temps..)

      J'aime

        • Merci beaucoup. C’est déjà extra d’avoir une réponse. Voici quelques pistes d’amélioration que je testerai.
          Sinon, c’est vrai qu’un blog représente beaucoup de travail, mais quel plaisir de lire quelqu’un d’aussi créatif et perfectionniste (cf. boitier fard à paupière). Il ne faut surtout pas arrêter hein !!! Merci encore.

          J'aime

  4. Pingback: Palette de fards à paupières home-made | Beauty, Hand-Made et Compagnie

  5. Tiens mais je ne me souviens pas l’avoir vu passer ce test…! Pourtant ça va m’être super utile pour mes futures et premières expériences de fards à paupières. Merci beaucoup !
    PS : j’ai adoré le coup de l’assassinat de Schtroumpf ^^

    J'aime

  6. coucou hindi, cet article est vraiment genial, je vais tester un fard compacté la je pense à la place du fap libre que je fais habituellement, et je vais suivre tes conseils avec BK+caprylis+alcool!
    Je pense encore acheter quelques micas, car je n’ai pas encore suffisamment de micas je trouve :p!
    Je partagerais ton article sur mon blog lorsque j’aurais fais le mien,car il est vraiment complet :)!
    biz

    J'aime

  7. Pingback: (DIY) Mon fard à paupière pressé bleu canard * Lavande et Coquelicot

  8. Merci pour cet article! je n’ai que du beurre de cacao brut et beurre de mangue chez moi…tu crois que ça pourrait remplacer le beurre de karité?? tu as fait le test avec le Dicaprylyl carbonate finalement?
    En tout cas très joli blog, bien complet et clair! Un plaisir de te lire 😉

    J'aime

  9. Coucou ,
    Merci pour cet article super intéressant. Est ce que l huile de coco peut être remplacé par le caprilys ???

    J'aime

  10. Pingback: DIY: Réaliser ses ombres à paupière maison +swatchs * Lavande et Coquelicot

  11. Pingback: Fruity : Trio fruité de fards à paupières compacts – Fairy Cosmétik

Les commentaires sont fermés.